L’ARGENTINE EN 6 RÉGIONS

Buenos Aires – Les chutes d’Iguazu – NOA – Patagonie – Le centre – La région des lacs

Buenos Aires

La Boca, lieu d’arrivée des premiers immigrants en 1880. C’est le quartier populaire et typique de Buenos Aires le long de la rivière Riachuelo. Caminito est la plus célèbre rue du quartier avec ses maisons colorées et ses danseurs de tango.

San Telmo, quartier historique avec rues pavées et maisons datant du XIXe siècle. C’est le quartier bohème de la capitale avec milongas (boite de tango) branchées. Tous les dimanches, un marché aux antiquités a lieu sur place Dorrego.

Recoleta, le lieu chic de la ville avec ses demeures à l’architecture sophistiquée et boutiques de luxe. Le cimetière du même nom mérite une visite pour un coup d’œil dans ses mausolées monumentaux dont celui d’Eva Péron. A l’entrée l’église de Notre Dame de Pliar, témoigne de l’époque coloniale de la ville.

Palermo, Palermo chico, Palermo Hollywood et Palermo Soho – à la fois résidentiels et trépidants. C’est dans les boutiques de ces quartiers qu’on trouve ce qu’il y a de plus contemporain dans le design et dans la mode en Argentine.

Tigre & Delta, en dehors du centre, vers le Nord de la ville, la paisible ville de Tigre est le point de départ pour une navigation dans les canaux du delta du Parana, embelli par une nature encore préservée.

MISSIONS JÉSUITES & LES CHUTES D’IGUAZU

Missions
Jésuites

Posadas : cité fluviale au cœur du Nord-Est argentin à environ 1h30 de vol de Buenos Aires embellie par des places et des parcs ombragés. C’est le point de départ pour les visites des missions jésuites de la région dont l’histoire a été racontée dans le film « Mission », Palme d’Or à Cannes en 1986. il est possible de visiter les missions puis de se rendre par la route à Iguazu à environ 4 h de route non loin des plantations de Yerba Mate.

San Ignacio Mini – A une heure de Posadas, c’est la mission jésuite la plus monumentale de la région. Construite en grès rouge à partir de 1696 et abandonnée en 1768, elle a rassemblé près de 4000 indigènes Guarani. Blotties dans la jungle épaisse, les ruines partiellement restaurées sont d’une grande beauté dans un style connu comme « baroque Guarani ». Le monument principal est l’imposante église dont les pierres gravées et les portes sculptées sont des joyaux d’art criollo. Il existe un beau spectacle de son et lumière.

Santa Ana et Loreto – Ce sont des ruines envahies par la végétation luxuriante formant un ensemble visuel impressionnant.

Les chutes
d’Iguazu

A deux heures de vol de Buenos Aires. Nombreux vols quotidiens. D’autres connexions sont possibles avec Calafate en Patagonie et Salta au Nord-Ouest argentin. Au cœur de la luxuriante forêt subtropicale, la plus grande de notre planète, se situent les spectaculaires cataractes, plus de 250, qu’on approche à pied par des passerelles. Une rencontre avec la Nature puissante de l’Amérique du sud. Le parc national d’Iguazu se situe à la frontière de l’Argentine et du Brésil. Un pont relie deux villes : Puerto Iguazu (Argentine) et Foz d’Iguaçu (Brésil).

Visite des chutes du côté argentin : un train part du centre des visiteurs régulièrement et dessert les principaux points de vue. Par des sentiers dans la forêt dense on accède au canyon où les centaines de chutes tombent dans un fracas étourdissant. La principale est la Gorge du Diable – 100m de haut – dont l’approche est facile à travers une longue passerelle. En bas des chutes, une vedette gratuite permet de rejoindre l’île de San Martin pour admirer le Salto San Martin de tout près. C’est la deuxième plus puissante chute d’eau du site après la Gorge du Diable. Le côté argentin présente des promenades de grand intérêt pour observer la faune et la flore du parc dont quantité d’oiseaux et de papillons et d’arbres séculaires où fleurissent des orchidées rares. A signaler les restaurants spécialisés en viandes grillées du côté argentin et du côte brésilien, les « churrascarias ».

Visite du côté brésilien : cette promenade propose la vision panoramique des chutes d’eau , du canyon et de la forêt. Le point de vue est spectaculaire ! Il est possible de survoler les chutes en hélicoptère et de réaliser des marches dans la forêt avec des guides spécialisés. Plus de renseignements dans la rubrique Brésil.

LA PÉNINSULE VALDÈS & LA PATAGONIE

Terre de feu – Ushuaïa

L’archipel de Terre de Feu reste imprégné des récits de grands navigateurs et explorateurs.

Magellan, Fitz Roy et Darwin ont aidé à créer l’image légendaire d’une « terre de l’extrême ».

Ushuaia, idéalement située entre le canal de Beagle et les Andes, incarne de nos jours cette légende qui attire chaque fois plus de voyageurs fascinés par les destinations les plus lointaines.

A quatre heures par vol quotidien de Buenos Aires, c’est une riche destination pour découvrir un bout de la Patagonie ou prendre une croisière sur les pas des intrépides navigateurs d’autrefois.

La
Patagonie

Glaciers, lacs, steppe et montagnes de Patagonie – Le point de départ sera Calafate, à quatre heures de vol quotidien de Buenos Aires et à une heure d’Ushuaia en Terre de Feu.

La ville abrite les nombreux hôtels et restaurants où il est agréable de s’attarder après des journées intenses de découverte. L’infinité des richesses naturelles à contempler dans la région de Calafate peut être abordée par des excursions classiques, des treks, des marches, ou à cheval…

Perdues dans la steppe sans fin, des estancias reçoivent les voyageurs pour la dégustation des asados patagoniens (agneaux grillés) préparés par des gauchos. D’autres, offrent également l’hébergement pour les amateurs de ces terres du bout du monde.

A noter qu’au départ de Calafate on peut accéder à la Patagonie chilienne à 4 h de route. Plus d’informations dans la rubrique Chili.

Les glaciers mythiques – Emblèmes de l’Argentine à l’instar des gauchos, les glaciers lacustres de la région de Calafate sont parmi les merveilles de notre planète.

Le Perito Moreno, à 1h30 par la route de Calafate, s’approche par des passerelles conçues spécialement mais également par bateau ou en réalisant un trek sur la glace accompagné par des guides experts. Classé dans le Patrimoine de l’humanité d’Unesco, ce bloc de glace bleu saphir de 80m de haut semble vivant quand des parois s’en détachent pendant l’été austral.

Le lac Argentino – Le plus grand lac du parc national des glaciers est parfaitement navigable et rien n’est plus extraordinaire que de sillonner ses eaux turquoise entre icebergs à la dérive jusqu’à l’approche des glaciers dont l’Upsalla, l’un de plus grands du monde, véritable muraille de glace dans toutes les nuances de bleu, longue de 50km.

Ascension sur les montagnes de Patagonie – Il est possible de réaliser des magnifiques parcours dans la steppe patagonienne et de monter en 4X4, à cheval ou en trek les « cerros », ces montagnes d’environ 1 000 mètres d’altitude d’où on peut embrasser le panorama des grands espaces. Les plus accessibles sont sans doute Cerro Frias et Balcones de Calafate.

Pour les amateurs chevronnés de l’éco-aventure, Cerro Torres et le Fitz Roy à 3 400m d’altitude restent des majestueuses montagnes à gravir. Toutefois on peut y aller seulement pour les admirer dans leur beauté minérale.

LE NOA – LE NORD OUEST ARGENTIN

San Antonio de los Cobres – À deux heures au Nord-ouest de Salta, ce village indigène se situe à 3.760 m. Au cœur des plantations de quinoa, la céréale andine, et de l’élevage de lamas et de moutons. Le village est un point de passage du « train des nuages ». Chaque mois d’août, le village fête la Pachamama, la terre mère, avec des offrandes pour cette importante divinité. Entre Salta et San Antonio del Cobre, contemplation de la Quebrada del Toro, imposante paroi rouge et cactus candélabres.

Parc national Los Cardones – Entre Salta et Cachi, ce parc naturel est composé presque dans sa totalité de superbes cactus candélabres certains pouvant atteindre 4 mètres de haut. Une halte conseillée avant de se rendre à Cachi, typique village de la région de Salta et qui possède un intéressant musée archéologique.

Les vallées des Calchaquies  Ponctuée de villages et de vignobles, cette magnifique région est accessible à travers la route 40. Après Cachi, le village colonial et historique de Molinos est un lieu d’un charme irrésistible avec son église et une hacienda qui abrite un petit hôtel. Vers le sud, la ville de Cafayate, centre viticole important de la région, possède des caves qui reçoivent des visiteurs pour la dégustation des vins ensoleillés. Passage par la Quebrada de las Flechas où la nature a façonné un paysage minéral parmi les plus impressionnants de l’Amérique du sud.

Quebrada de
Humahuaca

Situé au nord de Salta environ 3 000/3 500 m d’altitude, la Quebrada de Humahuaca a été classée Patrimoine mondial de l’Humanité par l’Unesco en 2003 pour son patrimoine historico-culturel et de ses admirables paysages de montagnes arides multicolores.

Région de traditions populaires encore très authentiques comme la fête de la Pachamama, le 1er août, des nombreuses célébrations syncrétiques catholico-indiennes, le célèbre carnaval d’Humahuaca et le rodeo Gaucho du 10 novembre. A noter également la cuisine locale, délicieuse, avec des mets d’origine indigène.

Plusieurs itinéraires sont possibles au départ de Salta et de Jujuy, capitale du département et accessible par vols quotidiens au départ de Buenos Aires.

Pumamarca, village emblématique de la vallée au pied de la « montagne aux sept couleurs » où les couches sédimentaires se déclinent dans toutes les nuances d’ocres et rouges. Avec ses maisons basses et son église, le village à forte population indigène invite à une découverte à pied pour bien apprécier son ensemble architectural.

Tilcara, village qui a su garder son architecture coloniale et est aussi reconnu par son site archéologique, le Pucara, forteresse dont on peut visiter les ruines restaurées. Découvre un petit musée archéologique au centre du village.

Les paysages environnants sont d’une grande beauté et le village possède un calendrier de fêtes populaires très riche, notamment pendant le mois de janvier. Entouré de montagnes, Humahuaca, le plus grand de la région, abrite un joli quartier colonial et des rues pavées. Un intéressant musée folklorique régional raconte les fêtes du Carnaval du village.

A visiter : le Cabildo et l’église de la Candelaria sur la place principale où tout le village se rencontre…

CORDOBA – MENDOZA : AU CENTRE DE L’ARGENTINE

Autour de Cordoba

Pour suivre le chemin des jésuites et découvrir des merveilleux paysages surplombés par les Andes, trois petites villes abritent des anciennes « estancias » jésuites datant du XVIIe siècle : Jésus Maria, Estancia Santa Catalina et Alta Gracia.

Ce sont des adorables lieux chargés de l’histoire coloniale à environ une heure de Cordoba.

Pour les admirateurs du Che Guevara, la visite de son ancienne maison, aujourd’hui transformée en musée, raconte les jeunes années du célèbre révolutionnaire quand il y habitait avec sa famille.

Mendoza

La « terre du soleil et du bon vin » est l’une des plus belles villes de l’Argentine, avec ses larges avenues ombragées, cafés animés où on peut déguster l’excellent vin de la région. Mendoza est surtout le point du départ pour ceux qui désirent réaliser la « route du vin » argentin.

Des nombreuses propriétés viticoles accueillent des visiteurs toute l’année pour les visites des vignobles et bien entendu des dégustations… Mendoza est à visiter idéalement de mai à novembre pour échapper à l’été austral particulièrement chaud dans ces parages.

La ville possède un petit centre historique et des parcs magnifiques dont le San Martin. Pour les amateurs d’alpinisme, Mendoza offre la possibilité de s’aventurer dans les hautes montagnes environnantes, à la frontière du Chili, parmi lesquelles l’Aconcagua, le sommet de l’Amérique du sud.

Autour de
Mendoza

Pour les amateurs de lieux en dehors des sentiers battus et qui aiment les longs parcours en voiture à travers les montagnes, la région de San Juan, à quelques 3 heures de Mendoza, offre des découvertes saisissantes de paysages désertiques ponctués des formations rocheuses admirables.

Les routes principales sont goudronnées, d’autres sont plutôt des pistes… Ce qui explique le choix des organisateurs du « Paris-Dakar » de faire passer la course à travers ses contrées perdues… San Agustin de Valle Fértil et le Parc Ichigualasto sont incontournables !

Ce dernier impressionne avec son canyon où l’érosion a sculpté des formes insolites dans la roche rouge.

LA RÉGION DES LACS

La région
des lacs

Idéalement située dans les montagnes andines embellies par de centaines de lacs d’un azur profond, cette région enchante par ses paysages spectaculaires.

Sa situation privilégiée à la frontière chilienne permet d’accéder à la région des lacs de ce pays par bateau, ce qui constitue un très joli voyage pour les amateurs de la nature.

C’est également le tremplin vers la Patagonie.

San Carlos
de Bariloche

Lieu de prédilection pour les vacances d’hiver des argentins et des latino-américains qui viennent en saison pour skier et réaliser des belles randonnées. Des vols quotidiens d’environ deux heures la lient à Buenos Aires.
Située au bord du lac Nahuel Huapi, Bariloche est surtout la porte d’entrée pour l’exploration du parc national, réserve naturelle de la faune et flore andines. Plusieurs randonnées, treks et navigation sur le lac sont proposées pour la découverte du parc national de Nahuel Huapi dont les panoramas sont simplement sublimes.