ENTRETIENS

Lorena Fábrega, Directrice du Développement Commercial de PROMTUR Panama

Lorena Fábrega, Directrice du Développement Commercial de PROMTUR Panama

Visit Latin America : Quelle est votre projection sur la fin de la crise et le retour du tourisme international ?

L’accès au vaccin est un facteur clé pour le retour de la contribution économique que le tourisme représentait au niveau mondial, mais cela ne signifie pas qu’une destination particulière, comme le Panama, ne peut pas profiter de ses plages dans les deux océans, de sa nature sauvage et de ses espaces ouverts pour se réactiver et se positionner à court terme.

Le Panama a déjà une date probable d’ouverture au tourisme international, le 12 octobre prochain, avec laquelle nous nous sentons optimistes et désireux de mettre en œuvre les actions que nous avons conçues et développées pour donner confiance au visiteur et lui offrir un repos dans des lieux extraordinaires.

Selon l’étude de marché que nous avons réalisée en mai auprès de nos marchés cibles, il est plus probable que les voyageurs des pays voisins, comme la Colombie et le Costa Rica, soient les premiers à nous rendre visite. C’est pourquoi les premiers efforts de marketing se concentrent sur le continent américain, mais nous savons qu’il existe en Europe un marché qui a un appétit pour notre offre, que nous ferons connaître beaucoup plus fortement.

Nous travaillons à renforcer notre image avec des facteurs qui différencient le Panama de ses concurrents, tels que sa nature active ; l’accessibilité de produits très divers à courte distance de l’hôtel, comme les plages paradisiaques des océans Pacifique et Atlantique, ou le contraste élevé comme la jungle vierge et tropicale qui entoure le majestueux ouvrage d’ingénierie qu’est le canal de Panama ; l’accessibilité de notre pays par des vols courts et directs et la proximité d’un patrimoine culturel, naturel et gastronomique inestimable à explorer.

VLA : En août dernier, la réouverture des vols internationaux au départ de Panama City a été annoncée. Quelles sont les routes concernées et quels protocoles spécifiques affectent les passagers et les compagnies aériennes ?

En fait, en août, le Centre d’opérations contrôlées pour l’interconnexion de l’aviation internationale (vols de correspondance vers d’autres destinations) a été installé à l’aéroport international de Tocumen, permettant l’entrée des ressortissants et des résidents au Panama, sans avoir besoin de vols humanitaires.

Dans le cadre de cette mesure, la compagnie aérienne panaméenne Copa Airlines a annoncé la réactivation partielle de ses opérations sur 15 destinations américaines couvrant Miami, New York, Washington, Orlando, Mexico, Cancun, San Jose-Costa Rica, Saint-Domingue-République dominicaine, Quito, Guayaquil, Sao Paulo, Santiago du Chili, Montevideo-Uruguay, Buenos Aires et Panama.

La plupart des compagnies aériennes présentes dans le pays maintiendront le Panama parmi leurs principales destinations dès que les restrictions sur les arrivées et les départs des vols internationaux seront levées, ce qui est prévu pour le 12 octobre. Au cours des premières semaines de réouverture, ils commenceront par des fréquences quotidiennes au départ de l’Amérique et deux fois par semaine au départ d’autres continents, puis ils augmenteront les fréquences en fonction de la demande des passagers.

 

RÉOUVERTURE DES ACTIVITÉS TOURISTIQUES À PARTIR DU 12 OCTOBRE

Conditionné à l’évolution de la COVID-19, le gouvernement national du Panama a annoncé le Plan actualisé de réouverture nationale, qui prévoit le commerce, les affaires et l’industrie, parmi lesquels l’ouverture des frontières pour l’arrivée de touristes internationaux à partir du 12 octobre.

Les touristes pourront :

  1.  Circuler librement 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 (avec masque et distanciation sociale).
  2.  Accéder aux hôtels, motels, auberges rurales, lieux d’hébergement et de services complémentaires.
  3.  Accéder aux activités touristiques, loisirs et transport touristique.
  4.  Profiter des industries créatives et culturelles, des académies de musique et d’art.
  5.  Avoir accès aux bibliothèques et aux piscines.

Pour l’instant, d’autres secteurs d’intérêt pour les touristes restent sans date d’ouverture définie, tels que :

  1.  Les cinémas, théâtres, musées, galeries et sites touristiques à structure fermée.
  2.  Les salles de sports, les salles de divertissement pour enfants, les casinos, les bars, les jardins, les discothèques et autres.
  3. Congrès, concerts, foires, associations d’employeurs, carnavals, défilés, cortèges et autres activités à forte concentration.

Bientôt, le Ministère de la Santé (MINSA) communiquera les protocoles pour les touristes et les voyageurs en correspondance entrant dans le pays par les points d’entrée et sera disponible sur le site www.visitpanama.com.

VLA : L’Autorité du tourisme du Panama a récemment annoncé la création de la Chambre nationale du tourisme indigène (CANATURI), quel sera son rôle et quel type d’actions prendra-t-elle ?

En juillet 2020, la Chambre nationale du tourisme indigène du Panama (CANATURI) a été créée, une structure organisationnelle qui intègre les peuples indigènes formés par des associations, des coopératives, des entreprises et des communautés, axées sur le tourisme indigène au Panama.

L’un des principaux objectifs de CANATURI est de promouvoir le secteur du tourisme indigène durable, tant au niveau local qu’international ; de renforcer et de préserver le patrimoine culturel et naturel en tant que principaux aspects du tourisme indigène et de faire pression sur l’État pour qu’il soutienne la formulation du plan directeur du tourisme et que ses programmes contribuent à l’amélioration du tourisme indigène au Panama. Vous pouvez en savoir plus sur CANATURI dans notre salon Experience Panama Expo, du 25 au 27 septembre. https://www.panacamara.com/experiencepanamaexpo/.

VLA : L’Expo Tourisme virtuel se tiendra du 25 au 27 septembre dans le but de relancer le secteur. Pouvez-vous nous en dire plus sur le déroulement et le contenu de l’événement ?

Le premier salon du tourisme virtuel “Experience Panama Expo” est une exposition internationale destinée à montrer au monde ce que le Panama a à offrir, en mettant en avant notre vision d’un tourisme durable, avec un secteur prêt à participer à la reprise économique.

La plateforme d’échange commercial, conçue pour que les grossistes et les organisateurs d’événements puissent connaître les offres de la destination, rassemble 180 prestataires touristiques locaux et une série de conférences pour l’échange d’experts sur le patrimoine naturel et culturel, l’innovation et la durabilité du Panama. En outre, la réunion servira également d’exercice de formation et de mise à jour pour les participants locaux, avec des modèles de bonnes pratiques dans le secteur qui seront dûment certifiés selon les normes de biosécurité et de durabilité.

En outre, pendant la foire Experience Panama Expo, se tiendra le sommet des ministres du tourisme d’Amérique centrale et de la République Dominicaine, dont le thème principal sera : “Le patrimoine naturel et culturel : la clé pour promouvoir le tourisme durable et le développement économique dans la région.

L’un des objectifs de la foire est de dynamiser l’un des principaux secteurs économiques du pays, en attirant les touristes d’une manière qui imprègne toute la chaîne de valeur, des compagnies aériennes et des hôtels de la ville et de l’intérieur du pays aux artisans et aux communautés indigènes.

VLA : Quel message souhaitez-vous faire passer aux professionnels du tourisme panaméens et étrangers ?

Le tourisme est un écosystème qui implique non seulement le secteur, mais aussi la culture et les communautés mêmes des destinations.  Compte tenu de la reprise rapide de l’économie et des voyageurs, travaillons ensemble pour que la population générale comprenne l’importance et l’impact de cette industrie : les visiteurs apportent des investissements étrangers, qui injectent de l’argent frais dans notre économie et imprègnent toute la chaîne de valeur. Pour chaque dollar investi dans le marketing de la destination, environ 4 dollars américains de taxes et 140 dollars américains de frais de voyage peuvent être collectés (voir le Forum numérique : Le rôle de la JMT en tant que plateforme de développement social et économique pour le Panama https://www.youtube.com/watch?v=9JbNmDP0g4U&t=16s).

Le Panama est et continuera d’être le hub des hub terrien, aérien et maritime. Nous profiterons de notre position géographique centrale, de notre infrastructure hôtelière de premier ordre, de nos centres de congrès et de l’accessibilité à diverses attractions touristiques, naturelles et culturelles qui se trouvent à une courte distance de l’aéroport.

ARTICLES RÉCENTS

Guanajuato lance la campagne «Vivez de grandes histoires»
Guanajuato lance la campagne «Vivez de grandes histoires»

LES INFOS D´AMERIQUE LATINE Guanajuato lance la campagne «Vivez de grandes histoires» L'État de Guanajuato, situé au centre du Mexique dans la région connue sous le nom d’El Bajío, qui abrite entre autres les joyaux coloniaux de San Miguel de Allende et la ville de...

lire plus
Le Panama réouvre ses frontières le 12 octobre
Le Panama réouvre ses frontières le 12 octobre

LES INFOS D´AMERIQUE LATINE Le Panama réouvre ses frontières le 12 octobre Le gouvernement du Panama a annoncé officiellement la réouverture de ses vols internationaux à compter du 12 octobre 2020.  Des exigences sanitaires ont été établies pour accompagner cette...

lire plus

Partagez cet article :