ENTRETIENS

Gilberto Salcedo, Vice-président du Tourisme de ProColombia

Gilberto Salcedo, Vice-Président du Tourisme de ProColombia

Visit Latin America : Quelle est votre projection concernant la fin de la crise et le retour du tourisme international ? Pensez-vous qu’il soit possible que le tourisme soit réactivé au cours du second semestre ?

Il est important de souligner que la Colombie a fait un excellent travail afin de faire face à la Covid – 19.

La réaction rapide du gouvernement national a permis de maintenir le nombre de cas et de décès à un niveau relativement bas par rapport au nombre d’habitants et à d’autres pays.

Ces mesures prises pour faire face à la pandémie aident la Colombie à retrouver le chemin de la croissance économique et sociale, ce qui favorise également le secteur du tourisme. C’est pourquoi il y a déjà deux grands points établis liées à la reprise de l’industrie.

Le premier est la commercialisation des billets d’avion qui a déjà été de nouveau autorisée. Et le second, la reprise des vols internationaux.  Même des compagnies aériennes comme Air Canada ont annoncé leur retour à partir du 3ème trimestre en se conformant aux paramètres et protocoles de biosécurité.

Le gouvernement national a travaillé à l’établissement de toutes les réglementations nécessaires pour garantir que la mise en œuvre de la connectivité aérienne se fasse en temps voulu et en toute sécurité.

En fait, il existe déjà une résolution qui établit un protocole sur la biosécurité qui définit les mesures à adopter par les aéroports et les compagnies aériennes du pays, en vue, dans un premier temps, du démarrage du transport aérien intérieur qui, comme prévu, sera la première phase d’activation du tourisme.

En ce qui concerne les projections dont nous disposons, ce qui sera réactivé en premier lieu est le tourisme intérieur, puis le tourisme international au niveau régional et enfin le tourisme transatlantique. Aujourd’hui, nous surveillons ce qui se passe sur d’autres marchés, comment ils se comportent, et nous voyons des exemples comme l’Europe, la Nouvelle-Zélande et l’Australie, qui créent des bulles de trafic aérien entre eux pour réactiver le tourisme de manière beaucoup plus sûre.

Nous sommes optimistes quant à l’avenir et nous nous sommes préparés de manière articulée avec le gouvernement national pour être prêts une fois que l’industrie sera réactivée.

VLA : En ce qui concerne les protocoles de biosécurité et le tampon “Check In” certifié par le gouvernement colombien pour les hôtels, restaurants et autres établissements, comment et qui garantira l’application et les contrôles de ceux-ci ?

Je voudrais d’abord expliquer la création de ce sceau et ses implications. Sous la direction du Ministère du Commerce, de l’Industrie et du Tourisme, nous avons lancé le sceau de biosécurité Check-In Certificate, le premier approuvé par l’Organisation mondiale du tourisme.

Son but est de générer la confiance entre les prestataires de services touristiques et les consommateurs. Son public cible sont à la fois les touristes et les hommes d’affaires. Cette initiative a pour but de certifier le respect des protocoles de biosécurité généraux et spécifiques. Bien qu’il s’adresse aux compagnies aériennes, aux prestataires de services et aux attractions touristiques, il laisse la possibilité d’être utilisé par d’autres secteurs. Il est important de garder à l’esprit qu’il ne s’agit pas d’une exigence pour opérer, mais plutôt que l’accès à ce service est volontaire. Toutefois, l’application des protocoles est obligatoire.

Cette initiative est mise en œuvre afin de générer la confiance par la mise en œuvre de procédures associées à la biosécurité et sous le soutien d’une tierce partie (dans ce cas un organisme de certification), permettant au flux de la demande de fonctionner de manière efficace et bio sécuritaire.

Il est essentiel de souligner que ce label est obtenu après une évaluation faite par les associations de certification qualifiées pour cela, qui délivrent le Check-In Certificate en évaluant que le demandeur respecte toutes les exigences et protocoles déterminés par le gouvernement national.

VLA : Dans quelles régions pensez-vous que le tourisme sera plus facilement relancé une fois que les vols internationaux auront repris ?

Les régions qui pourraient reprendre plus rapidement sont celles qui disposent d’une connectivité aérienne internationale. Des villes comme Bogota, Carthagène, Medellín ou Cali disposeront de beaucoup plus d’installations pour accueillir les voyageurs internationaux, en respectant toujours les paramètres de biosécurité qui constituent une exigence minimale établie par le gouvernement national.

D’autre part, nous pensons qu’une fois que le tourisme aura repris, les voyageurs seront intéressés par des expériences naturelles et culturelles qui les aideront vraiment à se rapprocher de la destination. En ce sens, la Colombie a beaucoup à offrir et devrait figurer sur la liste des prochaines destinations à visiter par les touristes internationaux.

La Colombie est le deuxième pays le plus riche en biodiversité au monde et abrite plus de 1 920 espèces. C’est pourquoi il s’agit d’une destination idéale pour ceux qui recherchent des activités et des expériences axées sur la nature. Chez ProColombia, nous nous engageons à promouvoir une culture de tourisme durable et responsable, soucieuse de l’environnement et des communautés locales.

VLA : Cartagena de Indias accueillera deux des événements les plus importants pour la rencontre des professionnels du tourisme :  FIEXPO en novembre prochain et le 60e congrès ICCA en 2021. Y aura-t-il des changements à prévoir suite à la COVID-19 ?

Nous sommes un pays privilégié pour avoir été choisi pour accueillir les événements les plus importants du segment des “meetings” en Amérique latine et dans le monde. C’est une occasion unique de réactiver ce secteur crucial tant pour son volume d’affaires que pour l’activation de l’industrie hôtelière.

Pour l’instant, il n’y a pas de changement dans les dates des événements, ni de report. Il est important de souligner que désormais tous les événements qui se tiendront en Colombie doivent respecter les paramètres de biosécurité, cette règle devient une exigence incontournable pour garantir la sécurité des personnes qui participent aux réunions.

VLA : Quel message souhaitez-vous faire passer aux professionnels du tourisme colombiens et étrangers ?

« Nous nous retrouverons bientôt », comme le  dit le message que nous avons adopté pour maintenir la Colombie dans les principaux marchés pendant cette période, pour recevoir les voyageurs intéressés à explorer et à profiter de toute notre diversité naturelle et de notre richesse culturelle.

ARTICLES RÉCENTS

Reprise des vols internationaux en Colombie
Reprise des vols internationaux en Colombie

LES INFOS D´AMERIQUE LATINE Reprise des vols internationaux en Colombie Le 19 septembre dernier, un vol entre Fort Lauderdale (U.S.A.) et Cartagena de Indias a inauguré la reprise des liaisons aériennes commerciales internationales. Après plus de six mois d’arrêt et...

lire plus

Partagez cet article :