LES INFOS D’AMERIQUE LATINE

Le train des nuages fête ses 50 ans !

Crédit : Tren a las Nubes

Crédit : Tren a las Nubes

Il fait tourner ses moteurs très près du ciel et, grâce à son caractère unique, il est devenu une attraction incontournable de la région de Salta et une icône en Argentine. Cinq décennies à traverser des paysages uniques et à offrir des incroyables vues panoramiques du nord de l’Argentine !

Une expérience dans les hauteurs qui donne la chair de poule et permet de pénétrer au cœur de la « Belle province » : Salta. Le célèbre Tren a las nubes (train des nuages) a fait son premier voyage le 16 juillet 1972, après de nombreuses années de travail acharné. Les efforts ont porté leurs fruits car il a permis de faire découvrir les incroyables paysages de Salta au fil des courbes, des dénivelés, des viaducs, des tunnels et des ponts, offrant un itinéraire de 434 kilomètres au total.

Le bleu clair de la locomotive et des wagons contraste avec les nuances de rouge des montagnes, rendant hommage aux couleurs typiques du nord, et se combinent parfaitement avec le ciel. L’intérieur du wagon est prêt à accueillir les touristes désireux de prendre des tas de photos et de mettre tous leurs sens en éveil – mais pas seulement ! La tentation de se lever et de regarder par les fenêtres est irrésistible. En effet, ce moyen de transport se distingue par les vues panoramiques qu’il offre.

Crédit : Visit Argentina

Crédit : Visit Argentina

C’est le troisième train le plus haut du monde

Le train des nuages atteint une altitude de 4 220 mètres au-dessus du niveau de la mer, ce qui le place en troisième position sur le podium mondial. La perspective qu’ont les gens à ces hauteurs est incroyable : montagnes cuivrées, végétation indigène, condors des Andes survolant la région.

Son nom lui a été donné par des photographes

L’histoire raconte que, dans les années 60, deux photographes argentins de la région de Tucumán ont couvert le tronçon passant par Salta et Socompa. À l’époque, c’était un train à vapeur qui créait des nébuleuses de vapeur qui se perdaient dans le ciel. Ces nuages fictifs ont donné naissance au surnom légendaire de Train des Nuages.

La plus grande icône de son parcours est le viaduc de La Polvorilla

Merveille de l’ingénierie du XIXe siècle, œuvre architecturale de portée mondiale et locale, star d’innombrables photographies… Ce tronçon est l’un des préférés des voyageurs. Le pont en acier est situé à 4 220 mètres au-dessus du niveau de la mer, pèse 1 600 tonnes, mesure 224 mètres de long et 63 mètres de haut, et il traverse l’une des routes les plus emblématiques du pays : la Route 40. Sa structure se détache du paysage de la Puna, créant un contraste incroyablement photogénique. Le circuit fait apparaître des flancs de montagne sans fin, pleins de nuances de rouge et de jaune.

San Antonio de los Cobres est le principal centre urbain de la région

Située à 196 kilomètres de la capitale, cette ville est une attraction touristique à part entière. Le voyage en train commence ici mais, en plus d’être un point de départ, elle cache des mystères étroitement liés à la culture locale. Vous ne pouvez pas partir sans visiter le marché artisanal de San Antonio de los Cobres pour acheter de l’artisanat authentique, le Paseo Anatolio et sa ferme de lamas, l’église San Antonio de Padua, construite en adobe et en roche volcanique, et le Musée régional andin. Perdez-vous dans ses rues en terre battue et vivez un voyage au cœur du nord-ouest de l’Argentine.

Il peut transporter 468 passagers

468 personnes peuvent monter à bord des huit wagons pour profiter du voyage en train et du wagon-restaurant. Il dispose de guides bilingues, d’un système audio et de vidéos. Il atteint jusqu’à 35 km/h, c’est donc le parfait équilibre entre adrénaline et vitesse pour s’immerger dans l’environnement naturel qui l’entoure.

Source : Visit Argentina

ARTICLES RÉCENTS

La panela : un aliment naturel produit en Colombie
La panela : un aliment naturel produit en Colombie

CULTURE La panela : un aliment naturel produit en Colombie Texte de Carmen Helena Trujillo Vega - Cet article a été publié initialement sur le site www.elcafelatino.org A partir du travail des mains des paysannes et des paysans forts et entreprenants naît...

lire plus

Partagez cet article :