ENTRETIENS

Christophe Didier, Vice-président des ventes de Copa Airlines

Christophe Didier, Vice-président des ventes de Copa Airlines

Christophe Didier, Vice-président des ventes de Copa Airlines

Visit Latin America : COPA Airlines a 75 ans cette année, quelle a été la clé de son succès et de sa longévité ?

Nous avons une vision et des objectifs très clairs : être la première compagnie aérienne et la connexion préférée pour relier l’Amérique du Nord, l’Amérique centrale, l’Amérique du Sud et les Caraïbes.  Cette vision est complétée par nos objectifs d’entreprise, qui constituent le plan d’action sur lequel nous travaillons chaque année et qui est toujours lié à notre vision. Ce que nous voyons aujourd’hui est le résultat de nombreuses années de concentration et de travail constant.

VLA : Le transport aérien joue un rôle important dans la réactivation du tourisme. COPA a-t-elle des actions spécifiques pour participer à la réactivation du secteur en Amérique latine ? Lesquelles ?

Nous continuons à renforcer notre réseau de lignes, en ajoutant des fréquences et des destinations uniques, tout en opérant sur de petits marchés peu desservis, qui ne peuvent être desservis efficacement que par un hub. Cette combinaison permet d’amener des touristes et des voyageurs internationaux dans des villes qui, faute de connectivité internationale, auraient beaucoup de mal à développer leur industrie touristique et leur activité économique. En outre, sur le plan commercial, nous continuons à travailler dur sur tout le continent américain avec notre réseau de grossistes, en offrant des tarifs réduits exclusifs pour créer des forfaits compétitifs vers les différentes destinations de notre réseau.

VLA : Pouvez-vous nous parler de votre programme “Panama Stopover” qui est réalisé avec PROMTUR et d’autres actions qui font du Panama le HUB OF THE AMERICAS ?

Depuis de nombreuses années, nous travaillons avec les autorités touristiques et maintenant aussi avec PROMTUR pour promouvoir le Panama en tant que destination touristique.

Actuellement, nous maintenons un investissement important avec le programme STOPOVER au Panama, qui incite les milliers de passagers qui transitent chaque année par le Hub of the Americas® au Panama, à inclure dans leur itinéraire un séjour prolongé dans le pays au moment de l’achat de leur billet, sans coût supplémentaire dans le tarif aérien. L’escale peut être incluse dans tout itinéraire dans n’importe quelle destination desservie par Copa.  Il s’agit d’une alliance stratégique avec PROMTUR qui constitue un élément clé pour la réactivation du secteur et la relance économique du pays.

VLA : Vous avez annoncé une rénovation et une augmentation de la flotte de la compagnie ainsi qu’une nouvelle classe affaires et économique, pouvez-vous nous donner plus de détails à ce sujet ?

La compagnie aérienne possède 81 appareils actifs, plus 3 appareils encore en stockage temporaire. D’ici la fin de l’année 2022, nous prévoyons de recevoir 8 nouveaux appareils Boeing 737 MAX9, et d’ici 2023, nous pensons atteindre une flotte de 100 appareils, tous des Boeing 737. En outre, notre Classe Affaires Dreams dispose de 16 sièges confortables inclinables type lit, de grands écrans tactiles de 16 pouces télécommandés et d’un programme de divertissement complet, de prises de courant et USB, entre autres éléments qui assurent le confort de nos passagers. Nous disposons également d’un produit de classe économique amélioré dans la section Economy Extra, située à l’avant de la cabine, comprenant 24 sièges avec plus d’espace pour les jambes, des écrans tactiles individuels de 10 pouces avec entrée USB et des prises de courant alternatif – pour un confort accru des passagers.

VLA : L’environnement et la responsabilité sociale sont des sujets importants dans le tourisme et le transport aérien, comment Copa Airlines les intègre-t-elle dans son activité ?

Nous avons une stratégie de durabilité, alignée sur nos valeurs, qui consiste à mener nos activités de manière éthique, responsable et efficace tout au long de notre chaîne de valeur. En ce qui concerne l’environnement, nous nous sommes engagés à respecter la résolution de l’IATA visant à atteindre zéro émission nette de carbone d’ici 2050. Dans cette optique, nous avons mis en place une série d’initiatives durables dans nos opérations qui réduisent notre impact sur l’environnement, telles que l’utilisation efficiente du carburant, la gestion efficiente des déchets, la réduction de l’utilisation des plastiques dans le service en vol, entre autres.

En matière de responsabilité sociale, nous pensons que cela commence chez nous, avec notre propre personnel. Nous avons mis en place diverses initiatives pour le développement personnel et professionnel de notre personnel, avec des programmes de formation qui vont bien au-delà du minimum nécessaire pour faire son travail. En outre, nous disposons de nos propres écoles de formation pour les emplois techniques à haute productivité, comme l’ALAS pour les pilotes et l’ATA pour les mécaniciens d’aviation. Quand ils terminent, ils ont la garantie d’un emploi chez Copa. En outre, beaucoup poursuivent leurs études grâce aux bourses que le Copa accorde aux candidats qui remplissent les conditions requises.

D’autre part, nous sommes signataires du pacte 25 by 2025 de l’IATA, qui vise à promouvoir la diversité et l’inclusion des femmes dans des rôles non traditionnels. Nous sommes fiers d’annoncer que Copa compte près de 100 femmes pilotes (10 %), ce qui constitue l’un des taux les plus élevés de femmes pilotes dans le secteur au niveau mondial. En outre, plus de 40 % des postes de direction sont occupés par des femmes, et cette proportion ne cesse d’augmenter.

VLA : Quels sont les projets de développement de la COPA pour les années à venir, et peut-on envisager des vols vers l’Europe ou d’autres continents ?

Nous nous concentrons sur la poursuite de l’expansion de l’impact et de la pertinence stratégique du Hub des Amériques, en développant notre réseau de routes et la fréquence des vols afin de maintenir notre leadership en tant que point de connexion le plus efficace de la région.

VLA : Pour vous, en tant que Franco-Brésilien, quel est le voyage dont vous vous souvenez le plus et que vous recommanderiez les yeux fermés ?

Il y a tellement de voyages à raconter… Ceux qui me connaissent bien savent que j’aime le Brésil, sa culture, sa musique, sa gastronomie, la façon dont les gens se comportent les uns envers les autres, ses espaces et ses paysages… Rio est une ville magnifique et monter à vélo le Corcovado est incroyable !  Mais j’adore aussi faire des randonnées dans les parcs nationaux des États-Unis, notamment Bryce Canyon dans l’Utah, c’est une vraie beauté ! Aussi, je peux ajouter qu’une croisière dans la Patagonie chilienne et argentine est une expérience très enrichissante, ou une autre dans les îles Galapagos en Équateur…

VLA : Quel message souhaitez-vous faire passer aux professionnels du tourisme ?

Les professionnels du tourisme jouent un rôle très important dans notre société.  Vos clients rêvent de leur prochain voyage et leurs aspirations sont encore plus élevées après avoir traversé une pandémie de plus de 2 ans (qui ne semble toujours pas terminée) sans pouvoir se déplacer librement dans le monde !  En tant que professionnels et experts, vous avez le pouvoir d’influencer les voyageurs et un immense éventail d’options à votre disposition.  Je vous invite à toujours écouter activement le client, à suivre les formations sur les produits et à offrir le meilleur service possible.  Voilà ce que je considère comme les éléments clés pour gagner la confiance et la fidélité de vos clients !

 

ARTICLES RÉCENTS

COVID-19 : le point sur la vaccination en Amérique latine
COVID-19 : le point sur la vaccination en Amérique latine

LES INFOS D´AMERIQUE LATINE COVID-19 : le point sur la vaccination en Amérique latine (Dernière mise à jour 26/08/2022) Depuis la première vaccination administrée en Amérique latine le 24 décembre 2020 au Mexique, les campagnes de vaccination se poursuivent, faisons...

lire plus

Partagez cet article :