CULTURE

L’origine des noms des pays d’Amérique

Cet article a été publié initialement sur le site www.elcafelatino.org

La Colombie

Signifie quelque chose comme “Terre de Colomb ” dans un hommage évident au navigateur italien Christophe Colomb (1451-1506), qui a découvert le continent américain en 1492.

L’Équateur

A été baptisé du même nom que la ligne imaginaire qui traverse son territoire et coupe notre planète en deux. Le mot dérive du latin aequus, ou ” égal” dans une référence à la division de la terre en deux parties égales, les hémisphères Nord et Sud.

Pérou

L’origine du nom est controversée avec deux interprétations conflictuelles. La première affirme qu’il s’agit de dérivation du nom Birou, un important chef inca. Le mot signifie aussi ” terre de richesse et d’espoir”.

Portrait de Simon Bolivar par Ricardo Acevedo Bernal

Bolivie

Le général et l’homme d’État Simon Bolivar (1783-1830) est devenu l’un des principaux héros sud-américains en luttant pour l’indépendance de plusieurs pays américains, la Bolivie, baptisée en hommage à lui.

Chili

Le Chili était déjà appelé comme ça par les Indiens Aimar, qui habitaient le nord du pays. Dans leur langue, le mot chilli veut dire ” où finit la terre “, référence à la position géographique du territoire.

Venezuela

Doit son nom à Américo Vespucio (1454-1512), explorateur italien. En visitant la région, il a rencontré des indigènes qui construisaient leurs maisons en palafittes au-dessus des eaux du lac Maracaibo. Cela l’a fait appeler la place “Petite Venise” au Venezuela.

Argentine

Inspiré de l’argentum : « argent » en latin. Cette terre a impressionné ses découvreurs par la grande quantité de richesses minérales trouvées sur son sol, principalement de l’argent.

Suriname

Nom des Indiens Surinen, habitants originaux de la région. Un triste souvenir, puisque, lorsque les premiers exploitants sont arrivés, la tribu avait presque disparu, expulsé et décimé par d’autres groupes autochtones qui ont occupé la zone.

La Guyane

Situées entre les rivières Orénoque, Amazone et Noire, en plus d’être baignées par l’océan Atlantique – étaient connues par les indigènes sous le nom de guyana, terme qui, dans leur langue, signifie ” terre de nombreuses eaux “.

Brésil

Le Brésil tire son origine du bois de Brésil ou pernambouc. Brésil veut dire quelque chose comme “braise “, référence à la forte coloration rougeâtre de l’écorce utilisée pour faire du colorant.

L’Uruguay

A gagner le même nom que les Indiens tupis et guaranis avaient donné à la grande rivière qui traverse son territoire. Dans leur langue, le mot signifie “rivière des escargots”

Le Paraguay

La région était habitée par des Indiens appelés payaguaes. De bons nageurs et habiles navigateurs, ils vivaient aux bords de la rivière qui donnait un nom à la tribu. Le terme peut être traduit comme “queue de mer “, ou ” rivière qui donne lieu à la mer ”

Mexique

Vient de l’Espagnol « Mexico » et plus avant du nahuatl «Mexihco». Sa signification pourrait être « lieu de le divinité Mexi » ou « nombril de la lune ». Le nom original de Mexico est « Mexico-Tenochtilam ».

Panamá

Signifiait pour les amérindiens “abondance” La baie de Panamá, était très riche en poissons. La seconde : pour les amérindiens de l’époque le panamá était un arbre endémique très répandu. Aussi un chapeau d’été pour homme, en paille très fine, souple et léger, tressé avec de minces lanières découpées dans les feuilles d’un latanier d’Amérique centrale.

Costa Rica

Littéralement la « côte riche ». Christophe Colomb débarque sur les côtes du Costa Rica en 1502. Il y restera avec ses hommes 17 jours durant et appréciera grandement l’hospitalité des indigènes.

Honduras

Il existe de nombreuses théories sur l’origine du nom du Honduras. Le nom Honduras est apparu dans les textes officiels de l’année 1607. De plus, de nombreux textes parlent d’autres noms tels que Guaymuras, Waymas, Fondura, ternura. La toponyme Honduras Il vous dit dans espagnol « eaux profondes ».

Nicaragua

À l’arrivée des Européens, deux grands groupes linguistiques dominaient le Nicaragua : l’un, le plus important, d’origine náhualt, l’autre d’origine macrochibcha. Les Miskito (ou Mosquito), Sumu (ou Sumo) et Rama d’aujourd’hui sont les descendants des anciens groupes macrochibcha D’autre affirment que le groupe des Nahaos a appelé cette zone Nicanahuac qui se traduit par « C’est ici que sont arrivés les Nahoas »

El Salvador

Produit de l’union des provinces de Sonsonate et de San Salvador, le nom officiel « El Salvador » (ce qui signifie le Sauveur, en référence au Christ) Lors de l’anniversaire des 100ans du nom officiel «La République du Salvador », le gouvernement du Salvador explique que, malgré qu’elle ne soit pas enregistrée, la première preuve de son nom se trouve dans les archives guatémaltèques et date de 1525.

Guatemala

Il dérive du mot désignant le territoire cakchique, Quauhtemallan en langue náhualt : « lieu boisé, accumulation de bois ou terre d’aigles ». Aussi serait tiré du nahuatl, soit du mot « Coactlmoctl-lan » qui signifie « Le pays de l’oiseau qui mange des serpents » ou plus vraisemblablement du mot « Quauhtemallan », qui signifie « endroit avec beaucoup d’arbres.

Gravure représentant une famille Kalinago par le navigateur John Gabriel Stedman (D.R.)

Gravure représentant une famille Kalinago par le navigateur John Gabriel Stedman (D.R.)

Iles Caraïbes

Dans le langage de ce peuple, qui se nommait lui-même peuple Kalinago, le terme « karibna » désignait un être humain, une personne. Dans le langage des autres peuples amérindiens de la Caraïbe, le terme désignait le peuple Kalinago et signifiait « brave, courageux ». Le terme lui-même fût inventé par les Européens, et non par les Caribéens Le mot Caraïbe dérive de « Karib », le nom donné par les colons européens à l’un des derniers peuples « premiers » ayant survécu au génocide amérindien, témoin de la disparition quasi complète des trois millions d’habitants précolombiens des îles caribéennes.

Cuba

Il existe de nombreuses théories sur l’origine et la signification du nom de cette île des Caraïbes La première soutient qu’il vient du mot Ciba qui signifie pour les aborigènes Taínos : pierre, montagne, grotte. Pour d’autre, ce nom vient du mot taíno, cohiba, auquel les indigènes auraient fait référence lorsqu’ils ont nommé ce territoire. Son nom pourrait aussi être une dérivation du taíno Cubanacan qui veut dire « place central ».

Haïti

Haïti dérive de la langue arawak, qui était la langue des habitants primitifs du lieu et qui signifie « terre de montagnes ». C’est le nom que les Taínos ont donné à la partie ouest de l’île qu’elle partage avec la République dominicaine.

Jamaïque

Avec les traductions espagnoles au fil des années, les mots Xaymaca ou Yamaya de la langue Taíno ont terminé en Jamaïca. Son nom signifie « terre de forêts et d’eau ».

Puerto Rico

Puerto Rico était appelé Boriquén ou Boriquen par les natifs taínos, ce qui signifie « Terre du Très-Haut ou du Grand Seigneur ». C’est également de là que vient la tendre dénomination « boricua » pour parler des Puertoricains. Port Riche.

La République Dominicaine

Elle s’est d’abord appelée Santo Domingo, traduit en français : saint dimanche, qui est le nom actuel de sa capitale, pour devenir la République dominicaine. Selon une théorie expliquée par l’historienne Celsa Albert Batista, son nom viendrait de l’ordre religieux des Pères dominicains qui s’étaient établis en ces lieux pour évangéliser. Mais, un autre courant tend à penser que, c’est Christophe Colomb, arrivé sur cette île un dimanche qui lui donna ce nom, bien que le navigateur ait nommé l’île entière, territoire partagé entre la République dominicaine et Haïti, Hispaniola.

ARTICLES RÉCENTS

COVID-19 : le point sur la vaccination en Amérique latine
COVID-19 : le point sur la vaccination en Amérique latine

LES INFOS D´AMERIQUE LATINE COVID-19 : le point sur la vaccination en Amérique latine (Dernière mise à jour 13/06/2022) Depuis la première vaccination administrée en Amérique latine le 24 décembre 2020 au Mexique, les campagnes de vaccination se poursuivent, faisons...

lire plus

Partagez cet article :