ENTRETIENS

Iván Eskildsen, Ministre du Tourisme du Panama / Administrateur général de l’Autorité Touristique du Panama

Iván Eskildsen, Ministre du Tourisme du Panama / Administrateur Général de l'Autorité Touristique du Panama

Iván Eskildsen, Ministre du Tourisme du Panama / Administrateur Général de l’Autorité Touristique du Panama

Visit Latin America : Quelle est la situation actuelle du tourisme au Panama ?

Depuis que le Panama a ouvert ses frontières à l’entrée des passagers, grâce au succès du programme de vaccination mis en œuvre par les autorités sanitaires, le pays a commencé à redresser son économie.

Cela s’est traduit par l’arrivée de grandes compagnies aériennes telles qu’Air Europa, qui a récemment repris ses vols vers l’isthme panaméen avec sa meilleure flotte de Boeing, mais aussi par des vols charters en provenance du Canada avec Air Transat et Sunwing airlines, qui avaient toutes deux 12 vols programmés en décembre ; l’arrivée de navires de croisière dans les principaux ports du pays et notamment dans le nouveau port de croisière de Panama, qui a la capacité d’accueillir deux navires de plus de 4 500 passagers chacun ; la tenue d’événements internationaux dans le centre de convention de Panama récemment inauguré, avec plus de 17 événements prévus pour 2022.

VLA : Quels objectifs avez-vous fixés en termes de visiteurs pour les 3 prochaines années ?

A partir de 2022, le plan directeur du tourisme durable prévoit un scénario réaliste de 2,3 millions de touristes venant au Panama annuellement.

VLA : Pouvez-vous résumer en quelques lignes en quoi consiste le PLAN DIRECTEUR DU TOURISME DURABLE ?

Le plan vise à ce que le Panama soit reconnu comme une destination touristique durable de classe mondiale, pour son extraordinaire richesse et diversité, son patrimoine naturel et culturel, et pour la qualité de ses services. Ce document, avec lequel le Panama a réussi à réimaginer son tourisme durable et conscient, est étroitement lié au plan Colmena, l’un des projets phares du président Laurentino Cortizo, qui vise à améliorer la qualité de vie des communautés les plus pauvres de notre pays.

VLA : Comment le tourisme responsable et durable se manifeste-t-il dans le cadre du PLAN MAESTRO ?

Après 13 ans d’élaboration du dernier plan directeur du tourisme durable (2007 – 2020), le Panama réimagine son modèle touristique avec l’actualisation et la mise en œuvre du plan directeur du tourisme durable (2020 – 2025), une feuille de route pour le développement décentralisé de l’industrie touristique et dans laquelle l’offre différenciée du pays est mise en évidence.

Le document contribue à la création d’emplois, à la lutte contre la pauvreté et les inégalités, en mettant en œuvre le modèle économique TCI (Tourisme-Conservation-Recherche), qui a été après plus de 20 ans, réactivé et incorporé dans cette mise à jour du plan, avec la nouvelle vision pour 2025 : “Être reconnu comme une destination touristique durable de classe mondiale, grâce à l’extraordinaire richesse et diversité de son patrimoine naturel et culturel, et à la qualité de ses services”.

Selon l’approche de l’ICC, la qualité des attractions naturelles et culturelles d’une destination définit sa force concurrentielle, en grande partie parce qu’elles sont très difficiles à reproduire. Et chaque élément du patrimoine (culturel ou naturel), prend tout son sens tant pour ses éléments intrinsèques, que pour l’histoire de ceux qui ont participé à l’entretien de ce paysage ou à la fabrication de l’objet observé : il est proposé d’avoir une explication scientifique de la ressource afin d’en profiter au maximum.

D’où l’importance de concentrer les efforts sur la conservation de ces ressources et sur des projets de recherche pour les maintenir attractives. Tout cela se produit, en outre, dans un contexte où le consommateur (SUN PLUS, selon la terminologie du modèle) recherche précisément cela : des expériences allant au-delà du soleil/plage ou des visites basiques. Le terme “plus” fait référence à la qualité supplémentaire que les consommateurs exigent (depuis 1999) des ressources culturelles et naturelles pour justifier leurs voyages. Il est donc essentiel que l’interaction entre les trois domaines du modèle soit solidement articulée et apporte des avantages mutuels de manière durable dans le temps :

– Les touristes qui ont une expérience positive de leur visite des attractions (naturelles, culturelles, historiques, etc.) généreront un impact économique positif pour la destination, y compris pour les gestionnaires de ces ressources et les chercheurs ;

– Les chercheurs apportent leurs découvertes, ce qui garantit que la destination reste attrayante, avec des éléments plus mémorables ;

– Les gestionnaires de la conservation bénéficient d’un financement accru et d’une meilleure image pour leurs projets, ce qui garantit une meilleure sauvegarde des ressources.

Conformément aux tendances du tourisme durable de notre époque, le plan contribue à améliorer la corrélation entre le développement économique induit par le tourisme et le bien-être des communautés et de l’environnement. Les différents éléments qui composent l’offre panaméenne, du paysage aux ressources naturelles et humaines, ont une nouvelle et plus grande cohérence s’ils sont intégrés au concept de route patrimoniale, en insistant sur la caractéristique la plus remarquable du territoire et de la société panaméenne : sa capacité à fonctionner comme une route depuis des temps immémoriaux.

Ainsi, chaque site d’intérêt patrimonial, bâtiment ou paysage inclus dans un itinéraire devrait être au centre d’une activité de tourisme commercial, d’une activité de conservation du site (avec la participation de la population locale, qui bénéficierait ainsi de l’activité commerciale) et d’une activité de recherche (que les revenus du tourisme pourraient financer en tout ou en partie) afin de mieux comprendre la ressource.

VLA : Quelles sont les principales réalisations que vous avez déjà accomplies ?

“Live for more” : une nouvelle plateforme de marque touristique qui sera maintenue de manière cohérente dans le temps.

Cette année, nous avons atteint une étape fondamentale pour un positionnement cohérent sur les marchés cibles (États-Unis, Canada, Colombie, Brésil, Costa Rica, Argentine, France, Allemagne et Espagne), le lancement de la nouvelle plateforme de la marque touristique du Panama, ancrée sur le concept “Live for more” qui relie le Panama et son offre touristique au voyageur conscient, un marché de 500 millions de voyageurs intéressés par les destinations authentiques et par le fait de laisser un impact positif dans les pays qu’ils visitent.

Avec ce lancement, nous entamons un processus sans précédent pour l’industrie du tourisme au Panama, avec une plateforme de marketing qui restera dans le temps et nous permettra d’assurer la promotion internationale du Panama de manière continue et cohérente. Tout cela sur la base du plan directeur du tourisme durable de l’ATP, notre feuille de route.

Depuis son lancement officiel le 29 septembre, “Vive por más” a atteint plus de 17,7 millions d’utilisateurs sur la plateforme YouTube.

Nous maintenons la présence du Panama 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 sur nos marchés cibles grâce à des campagnes numériques et à des actions de marketing et de relations publiques internationales qui lui permettent de rester pertinent. Grâce à cette stratégie, nous avons réussi à apparaître dans d’importants médias internationaux tels que Condé Nast Traveler et Travel+Leisure.

Le Panama s’est également positionné comme une destination de premier plan dans la région pour les congrès, les conventions et les voyages de motivation (MICE), grâce à sa connectivité, son accessibilité, ses installations hôtelières, ses espaces de réunion et la diversité de ses attractions touristiques pour les groupes.

Nous avons contribué au positionnement du Panama dans cet important segment du tourisme grâce au plan d’incitation, où nous avons réussi à attirer 25 événements internationaux et nous maintenons plus de 60 demandes actives pour des événements entre 2022 et 2027.

Nous pouvons également annoncer que le Panama accueillera FIEXPO Latin America 2022, 2023 et 2024, le plus important salon du tourisme de réunion de la région.

VLA : Quel message souhaitez-vous faire passer aux professionnels du tourisme ?

Au milieu d’une crise sans précédent à l’échelle mondiale, qui a frappé de plein fouet l’industrie du tourisme, l’obligeant à prendre ses distances et à restreindre le libre passage, nous avons profité de la situation pour nous analyser en profondeur et nous réorganiser. Comme nous l’avons fait ensemble, le secteur privé et public, nous avons pu surmonter le pire de cette crise dans l’unité. Maintenant que les restrictions ont été levées, nous devons relever un défi gigantesque : nous repositionner en tant qu’industrie, en tant que marque et en tant que destination unique. Nous ne doutons pas que nous atteindrons ces objectifs, et nous en voyons déjà les résultats.

 

ARTICLES RÉCENTS

COVID-19 : le point sur la vaccination en Amérique latine
COVID-19 : le point sur la vaccination en Amérique latine

LES INFOS D´AMERIQUE LATINE COVID-19 : le point sur la vaccination en Amérique latine (Dernière mise à jour 10/05/2022) Depuis la première vaccination administrée en Amérique latine le 24 décembre 2020 au Mexique, les campagnes de vaccination se poursuivent, faisons...

lire plus
Fusion entre Avianca et Viva Air
Fusion entre Avianca et Viva Air

LES INFOS D´AMERIQUE LATINE Fusion entre Avianca et Viva Air Les actionnaires des deux compagnies aériennes Avianca et Viva Air ont signés un accord de fusion afin de créer une nouvelle société holding. Cette transaction renforcera un secteur qui a traversé la crise...

lire plus

Partagez cet article :